Absence pt. 2: la bande originale parfaite pour votre vingtaine, par feelswithcaps

Le groupe indie-pop feelswithcaps revient sous le feu des projecteurs avec Absence pt.2, un album qui s’annonce être la bande originale parfaite pour tous ceux qui traversent la vingtaine.

Combien d’entre nous ont déjà rêvé d’avoir une bande son qui nous accompagne dans les moments les plus importants de notre vie? Pour la rendre plus dramatique, plus stylée, ou pour nous rendre nostalgique à l’aide d’à peine quelques notes? Finalement, c’est feelswithcaps qui s’est porté volontaire pour créer exactement ce qu’il nous fallait. Le groupe électro-pop est constitué de Sofi Meronen (chant et paroles), Mikael Myrskog (clavier) et Aleksi Kinnunen (percussions et production) qui se sont tués à la tâche pour concevoir l’album qui sera notre bande originale à tous. Voici quelques raisons pour lesquelles Absence pt.2 nous transporte immédiatement dans un film.

Tout d’abord, le trio s’est formé il y a maintenant sept ans et a depuis appris à exploiter son talent. Ceci explique une évolution de son style et un public qui ne cesse de grandir, depuis son pays d’origine, la Finlande, à toutes vos playlists préférées. Leur single Drains, sorti il y a maintenant un an, a attiré pas mal d’attention, se frayant une place parmi des playlists très convoitées telles que “Fresh Finds” de Spotify ou “Best New Music” de YleX et i-D.

Dans leur deuxième album Absence pt.2, comme dans le premier (Absence), feelswithcaps garde un format de cinq chansons qui vous embaument d’une certaine mélancolie nordique. Si la première partie nous semblait être un journal intime lu lors d’un tour en voiture à la tombée de la nuit, la seconde vient plutôt saupoudrer nos moments du quotidien d’une douceur apportée par la magie de la musique. Absence pt.2 est l’album qui manquait à nos vies dans les moments simples comme lorsqu’on rêvasse, étudie, se perd sur les réseaux sociaux ou qu’on papote en imaginant ce à quoi notre été pourrait ressembler. Comme tous nos films préférés qui parlent du passage à l’âge adulte, feelswithcaps sait jouer avec nos émotions.

 

Your History, la première chanson, traite d’un sujet que beaucoup d’entre nous connaissent: un mélange de tristesse et d’amour, cet instant où l’on refuse de laisser partir une personne même si l’on reconnaît que ce sera inévitable. Cependant, le rythme nous maintient à la surface en nous empêchant de nous noyer dans une énième chanson triste en nous berçant dans un mélange de douceur et de consolation. Deux termes pourraient finalement résumer la musique du trio: émotion et réconfort. Si vous voulez écouter de la musique faite par des gens qui semblent avoir lu dans vos pensées, c’est vers feelswithcaps qu’il faut se diriger.

La deuxième chanson Big Things semble d’entrée plus impressionnante. Dès le départ on nous parle d’avalanche, d’ouragan et d’orage, des paroles qui correspondent au concept très intense de la chanson, même si on peut également ressentir un certain désespoir du côté de la mélodie. Petite suggestion de l’auteur: c’est la chanson parfaite pour danser au milieu de sa chambre! Pour les fins connaisseurs, on peut même imaginer notre Lady Bird préférée Saoirse Ronan en train de barrer le nom de son amant du mur de sa chambre avec cette chanson en arrière plan, c’est dire!

Une petite préférence se dessine tout de même pour Bits & Pieces qui représente le mélange idéal entre pop et électro. La parolière du trio, Sofi, qui décrit ses chansons comme étant des pages de son journal intime, nous dévoile un chapitre de ce dernier où elle parle d’une histoire d’amour qui touche à sa fin. Un tourbillon de désir et de pouvoir, cette envie d’avoir plus sans pour autant l’obtenir, d’où le titre de la chanson. Meronen réussit le pari d’une chanson où on arrive à se projeter sans pour autant tomber dans le piège d’un concept vu et revu, le tout nous faisant plonger dans une nostalgie (clairement le point fort du groupe) qui nous ferait presque ressentir la douleur d’un premier amour impossible. Le groupe arrive à démontrer le pouvoir de la vulnérabilité avec trois adultes qui expliquent les hauts et les bas de la vingtaine.

En quatrième position Stay Here calme le jeu avec une ambiance plus douce. Ici on se penche sur le sujet de la proximité et de l’estime de soi au sein d’un couple. Des sujets pourtant pas toujours évidents quand on sait qu’il n’est pas toujours simple de montrer ses émotions à nu, même et surtout dans une relation amoureuse.

Enfin, Bethnal Green suit la même cadence que son prédécesseur avec une mélodie lente mais des paroles poignantes. Le tout chanté avec la douceur qu’on retrouve dans les cinq chansons de l’album, une certaine mélancolie qui rend le disque si universel et pourtant totalement personnel. Le projet se termine comme il a commencé, avec une balade douce et réconfortante, le tout maintenu par des chansons plus entraînantes au milieu, ce qui révèle un travail cohérent des artistes.

La chanteuse, Sofi Meronen, a souligné que le trio souhaitait publier un album par an et c’est un pari réussi puisque Absence pt.2 et le clip de Bethnal Green sont disponibles sur les plateformes depuis le 29 mai, c’est l’occasion pour vous d’aller vivre vos rêves de films d’ados!

 

Article original écrit par Amelia Anouar, traduit par Intza.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :