ALL POINTS EAST 2019 // Semaine 2 – Report

            Pour sa deuxième semaine, All Points East réouvrait ses portes en grandes pompes le vendredi 31 mai, grâce à une performance de Bring Me The Horizon qui présentait ainsi en exclusivité son set de tournée des festivals 2019 : deux heures de folie accompagnées de pogos et autres mouvements de foule en délire. Après avoir passé la journée sur le site du festival, on peut vous assurer que toutes les calories ingérées (que ce soit des pintes de bières ou des shots de Jager) étaient aussi vite bues que brulées. C’était vraiment la journée à ne pas rater pour quelqu’un qui apprécie un bon vieux rock’n’roll !

             On a commencé la journée en allant voir Alice Glass sur la East Stage. Son style gothique et son énergie débordante envoyaient un message très clair : l’industrie de la musique ferait mieux de garder un œil sur la tornade qu’est Alice Glass. A la fin de son set le flambeau fut repris par le groupe punk rock IDLES qui captiva l’attention de la foule depuis la scène principale. Plus tard, on a pris la décision de migrer vers la Firestone Stage pour découvrir un groupe écossais nommé Vukovi. Malgré qu’ils soient programmés sur une petite scène, le public était plus que suffisant pour que certains se laissent porter par la foule! Pendant les 20minutes de leur set, le groupe a vraiment fait ses preuves, le tout mené par une femme. Un de leurs derniers concerts était à la salle Underworld de Camden (le 4 Juin) et je vous recommande fortement d’aller écouter leur musique sur n’importe quelle plateforme de streaming.

            Alors que des amis nous informaient que While She Sleeps, Yonaka et Architects déchiraient sur scène, on se préparait à chanter à plein poumons pour nos chouchous, Nothing But Thieves, à l’aide de quelques pintes de bières. Le groupe de Southend-On-Sea composé de cinq musiciens était sur scène pendant 45minutes, faisant un crochet par Londres entre deux dates aux Pays Bas. La foule était tout simplement en délire lorsque le groupe commença fort en jouant leur dernier single « Forever & Ever More ». Comme à notre habitude, on s’était encore retrouvées au milieu des pogos tandis qu’on exécutait nos meilleures chorégraphies sur l’air de « Live Like Animals ». Avant de quitter la scène, le groupe décida de chanter son hymne « Amsterdam », laissant ainsi la foule en surcharge d’adrénaline. La voix aussi captivante que puissante de Conor (le leader du groupe) mêlée aux explosions mélodieuses du guitariste Joe ainsi qu’au reste du groupe est la preuve ultime que le Rock est loin d’être mort !

Nothing But Thieves on the East Stage

            La journée toucha à sa fin alors que le public acclamait le retour d’Oliver Sykes et le reste de Bring Me The Horizon qui chantait son dernier album « Amo ». Ils en ont profité pour nous interpreter « medicine« , « mother tongue » et « MANTRA« . La réaction du publique sur chaque titre fut une réelle célébration qui emmena BMTH sur un tout autre level. Le groupe règne définitivement toujours sur son trône malgrès les récentes critiques auxquelles il a dû faire face concernant sa nouvelle direction artistique. La performane de Sykes était une rebelion sans fin qui ne fut touchée par aucun obstacle durant tout le spectacle.

            Le premier juin, une affiche délicieuse nous laissait sans savoir où donner de la tête : Mumford & Sons, Dizzee Rascal, Leon Bridges, The Vaccines, Marika Hackman, Jade Bird, Tamino, Maisie Peters et Rosie Lowe. Le jour d’après maintenait toujours la barre aussi haut avec des concerts de Bon Iver, Mac deMarco, The Tallest Man on Earth, Julian Baker, Snail Mail, Eloise ou encore Gently Tender. Ce festival était vraiment l’occasion de découvrir et tomber amoureux de nouveaux artistes tout en se laissant aller au milieu de la métropole qu’est Londres.

            Le festival était bien organisé, avec beaucoup de points d’eau ou de nourriture ainsi que des toilettes. Selon notre humble avis, les pintes n’étaient pas excessivement chères (pour un festival). La nourriture était presque à la carte grâce à une variété de vendeurs qui avaient été sélectionnés par les organisateurs, il y en avait donc pour tous les goûts ! All Points East est une bonne alternative aux festivals où on va pour camper puisque sa localisation permet de voir son groupe préféré tout en rentrant chez soi après, pour s’endormir paisiblement sous sa couette. Il est également facile d’accès grâce au réseau de transports en communs qui vous laissent dans ce parc fabuleux en plein centre de Londres. On se donne rendez-vous l’année prochaine APE, on reviendra !

 

Article original écrit par Simge Uncular / Traduction faite par @Intzagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :