Le jeune Keedron Bryant devient l’un des symboles du mouvement #BlackLivesMatter avec « I just wanna live »

CLIP DE LA SEMAINE: Le meurtre de George Floyd, un afro-américain de 46 ans tué par un policier blanc à Minneapolis (USA) lundi 25 mai, a suscité de nombreuses réactions et est devenu l’un des symboles fort du mouvement #BlackLivesMatter. Les États-Unis sont depuis, une nouvelle fois le théâtre de manifestations contre le racisme et les violences policières. Les hommages quant à eux se multiplient, dont celui particulièrement émouvant de Keedron Bryant. Candidat de la 4ème saison de l’émission Little Big Shots diffusée sur la NBC, le jeune garçon de 12 ans originaire de Jacksonville (Floride) a posté sur Instagram une vidéo intitulée I just wanna live où il exprime son ressenti sur les récents évènements. Arborant un pull « Black Intelligence », Keedron chante qu’il est un « jeune homme noir qui fait ce qu’il peut pour rester debout » et exprime ses peurs : « Quand je regarde autour de moi et que je vois ce qui est fait à mes semblables (…) Je veux juste vivre ; Dieu protège-moi, je veux juste vivre. ».

 

En interprétant a cappella ce gospel de moins d’une minute renommé par la presse I am a Young Black Man de part ses premiers mots, le jeune chanteur a bouleversé le monde entier et sa vidéo est devenue virale sur les réseaux sociaux. Visionnée plus de 2 millions de fois, la séquence a notamment été partagée par Lebron James, Janet Jackson et même Barack Obama. L’ex-président des États-Unis s’est servi de la justesse et la tragédie du message de Bryant pour illustrer sa réaction face à la mort de George Floyd : « Mon ami et Keedron viennent peut-être de milieux différents, mais leur angoisse est la même, et je la partage comme des millions d’autres » a-t-il exprimé via son compte Twitter. Le cri du coeur de Keedron Bryant est en passe de devenir un hymne des manifestations qui secouent actuellement son pays en mélangeant espoir et colère, et n’a pas fini d’émouvoir la planète.

Note de l’éditeur: L’industrie musicale, tout comme énormément d’autres industries, a toujours été impacté et a toujours profité de la culture noire, ainsi que celles d’un très grand nombre de minorités. Mais les artistes issus de ces communautés sont toujours incroyablement sous représentés dans les classements, les cérémonies, la TV, la radio, les playlists, et encore pleins d’autre plateformes publiques. Nous devons tous nous réunir et les aider afin que leur voix puisse être entendue, et cela ne viendra que d’un changement mis en place par nous tous, plateformes musicales, labels, media, agences, festivals, salles de concerts, publics. Nous devons nous réunir et nous battre pour la justice, nous battre pour ces simples droits humains qui semblent être basiques mais qui sont pourtant refusés à ces communautés. Ce qui se passe aux Etats-Unis n’est pas un cas unique, la même chose se passe en UK, la même chose se passe en France, la même se passe tout autour du monde. Nous avons plusieurs moyens d’aider, le premier est de se renseigner, de comprendre leur histoire, et le chemin que ces communautés ont parcourues. Il y a beaucoup de ressources disponibles en ligne, qu’il s’agisse de livres à lire, d’associations afin de faire des dons, des pétitions à signer, etc. Visitez https://blacklivesmatters.carrd.co pour être guidé concernant les premières étapes à entreprendre afin d’aider. Faites vos recherches et agissez, maintenant. Tout cela doit donner lieu à un changement drastique parce que ça ne peut plus continuer. Cela dure depuis bien trop longtemps et il est temps d’y mettre fin. 

 

Article écrit par Emilie Host.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :