Lennon Stella éblouit La Maroquinerie

LIVE REPORT

Lennon Stella. Certains d’entre nous se souviennent peut-être d’elle grâce aux reprises qu’elle avait l’habitude de faire avec sa petite sœur Maisy, d’autres ont peut être religieusement suivi les six saisons de Nashville où elle jouait Maddie Conrad. Quoi qu’il en soit, nous avons tous appris à aimer la voix de la jeune canadienne. Après avoir sorti son premier EP Love, me en novembre dernier, Stella (Columbia) a annoncé sa première tournée européenne et il était hors de question que l’on rate le concert parisien!

Arrivées juste à temps à La Maroquinerie pour entendre la voix angélique de JP Saxe posée sur des notes de piano délicieuses, le chanteur en première partie chante des chansons à nous briser le coeur mais également des chansons où il dit “fuck à tous les gens que tu as connu avant moi” (…ses mots, pas les nôtres!).

Le public a commencé à bourdonner dès que l’éclairage est devenu rouge, la couleur renvoyant directement au style de Lennon comme on peut le voir sur son merch et ses affiches. Dès le début, la chanteuse a montré sa capacité à contrôler sa voix et sa gamme assez étonnante en chantant ses chansons Bad, Feelings, Like Everybody Else et Breakaway. La fille nommée d’après le chanteur des Beatles n’arrêtait pas de sourire et ne pouvait contenir sa joie de pouvoir enfin chanter enfin ses chansons dans la ville de l’amour et la foule lui a montré à quel point elle était reconnaissante en applaudissant et en criant les paroles à plein poumon.

Nous avons également eu le privilège d’entendre des chansons inédites comme Black Light, Pretty Boy ou l’envoûtante Huey Lewis qui seront probablement sur son premier album « Three. Two. One. ». Pourtant, notre découverte préférée de la soirée est la chanson qui a clôturé le spectacle, Goodnight. Une berceuse à la fois douce et poignante où Lennon supplie son amant de «ne pas lui dire au revoir, juste de lui dire bonne nuit, car [ils] savent l’un comme l’autre qu’au revoir signifie que c’est fini».

 

 

Stella a également ajouté des reprises de Girls Just Wanna Have Fun de Cindy Lauper et Umbrella de Rihanna à la setlist, la foule suivant le rythme et appréciant ses interprétations plus lentes de ces chansons. JP Saxe l’a également rejoint sur scène pour chanter leur dernier duo Golf On TV, une chanson si mignonne sur la façon dont l’amour leur semble simple et fabuleux en ce moment.

Le show était une démonstration claire du style indie-pop de Lennon, ce qui peut sembler relativement loin de ce qu’elle a pu faire dans Nashville ou avec Maisy. Les harmonies et les paroles vulnérables de la chanteuse nous ont donné la chair de poule, mais elle nous a ensuite fait crier sa chanson vengeresse «BITCH» donc on peut clairement vous dire que niveau émotions, c’était les montagnes russes!

Nous attendons maintenant impatiemment la sortie de son album pour pouvoir écouter toutes ces chansons en boucle. La maturité de l’artiste s’est véritablement manifestée sur scène, où elle a brillé à la guitare comme au piano, nous prouvant bien que du haut de ses 19 ans, la petite Lennon est déjà un joyaux.

Chansons préférées: Feelings, Like Everybody Else, Huey Lewis, Goodnight

Article écrit par Intza

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :