Lewis Capaldi nous embarque dans son monde farfelu à L’Olympia

CONCERT REVIEW

Lewis Capaldi – le chanteur-compositeur écossais à l’origine des hits Bruises et Rush s’est retrouvé catapulté sous les projecteurs à une rapidité monstre. Son dernier hit Someone You Loved s’est classé numéro un des ventes l’an dernier un peu partout dans le monde, y compris aux Etats-Unis. 

L’artiste de 23 ans qui a commencé la musique comme un hobby à l’âge de 9 ans et qui ne s’imaginait pas avoir le privilège d’en faire sa carrière est actuellement en tournée dans 7 pays afin de présenter son premier album, Divinely Uninspired To A Hellish Extent. On ne pouvait bien entendu pas rater son passage à Paris ! 

C’est le 12 février dernier que Lewis Capaldi (Universal Music) a déposé bagages à L’Olympia, dans notre belle ville lumière. Il est apparu sur scène un peu avant 21h pour ce qui s’est avéré être un enchaînement de performances à couper le souffle, ponctuées de touches humoristiques qui ont tordu de rire la foule. L’artiste a ouvert le bal avec grâce et beauté en interprétant Grace, la voix emplie de puissance et d’émotions, transcendant le public, le préparant à une suite de soirée envoutante.

L’écossais a prit quelques minutes pour nous faire part des phrases qu’il savait dire en français, pour n’en citer qu’une : « je suis gros, je suis très gros » qui aura valu un fou rire aux français présents dans la salle ; puis il a enchainé avec son titre One, qui pour l’anecdote est une chanson dont les paroles traitent du fait de remercier l’ex de sa copine de l’avoir laissé filer. Juste avant d’interpréter Hollywood, à la mélodie plus dansante et vibrante, il demanda au public sur le ton de l’humour de ne pas taper des mains et de ne pas apprécier la chanson car, pour le citer, « this is a fucking sad song, do not enjoy it ». On s’est évidemment bien gardé de suivre son conseil et les fans ont fait trembler le parquet de l’Olympia ! La soirée continua avec l’interprétation de Fade, qui comporte une instrumentale qui rappelle énormément celle des chansons de Radiohead.

Rares sont les artistes qui interagissent autant avec le public pendant leur concert. Et quand Capaldi ne tenait pas la foule en transe avec ses balades pleines de passions et d’émotions telles que Lost on You ou Before You Go, il faisait raisonner la salle de rires avec ses blagues et petites anecdotes entre chaque chansons. Il s’est d’ailleurs vu offrir un anaconda en peluche, un dessin de lui et une paire de vans de la part de fans. Il a remercié chaleureusement le public d’être venu au concert et par extension de lui avoir donné « tout son argent durement gagné tout au long de l’année ». Avec plaisir Lewis !

Le concert s’est clôturé avec Someone You Loved, chanson déchirante qu’il a écrite pour sa grand-mère, un des instants marquant et magique du concert avec le public qui chantait en parfaite unisson chacune des paroles.

Lewis Capaldi est un diamant brut, authentique et qui reste fidèle à lui même sur scène. Il réussit à transmettre une quantité infinie d’émotions à travers sa voix et nous fait vivre ses chansons. On le remercie de partager avec nous une partie de son âme.

L’artiste aura su divertir ses fans de toute les manières possibles pendant ce show de 90 minutes et nous emmener dans son monde farfelue et pleins de surprises.

Chansons favorites: Forever, Hollywood et Grace.

Article écrit par Lilia Chebelaine.

1 Comment

  1. […] Original post written by Lilia Chebelaine, translated by Chloé Soares. […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :