Préparez-vous pour Frequency de Layke!

Avant la sortie de “Frequency”, le dernier EP de Layke, nous avons décidé d’interviewer la talentueuse chanteuse et de décrocher les derniers scoops pour nos chers lecteurs! Lumière sur: Layke, une artiste que vous ne voulez pas rater!

Dans un premier temps, nous souhaitions en connaître un peu plus sur son nom de scène, “Layke”. Comme beaucoup d’autres artistes, Layke (née Juliette Giuseppe) a « un très grand prénom et un très grand nom de famille, un nom italien, et la plupart des gens le prononcent mal. » C’était donc une des raisons pour le changement nous dit la chanteuse. Mais ce n’est pas tout. Une autre raison est le fait qu’elle soit passée du monde du rock au monde de la pop, ce qui est un changement important pour l’artiste. Cela a nécessité beaucoup de douleurs et une évolution importance. “J’avais l’impression que c’était comme si je muais et que c’était une nouvelle ère pour moi en tant qu’artiste. Je voulais donc la commencer par quelque chose de nouveau comme point de départ” elle ajoute. Et de cette façon, Layke est née.

En ce qui concerne le clip que vous pouvez visionner juste ici, la chanteuse de Bad Things partage avec nous comment cela s’est passé en coulisses:

“On l’a tourné [le clip] chez moi début juillet avec seulement quatre personnes dont ma colocataire. Il y avait donc la réalisatrice, Aurlie Davis, Zenna Hodge, chargée de me rendre jolie, et ma coloc, Mars Valentine, comme assistante à la réalisation créative.” explique-t-elle avant d’ajouter qu’il y avait des doutes quant à ce à quoi le clip allait ressembler: “on avait littéralement un budget miniature et quatre personnes mais c’était une expérience incroyable. C’était une de ces situations dans lesquelles tout se passe parfaitement bien et ce qui est sorti du tournage était pour moi génial et je suis trop trop excitée par ce projet, je ne pourrais être plus contente!” Parfois, la passion est tout ce dont on a besoin. Et le talent. Par chance, Layke possède les deux!

Passons à la chanson Bad Things maintenant. Layke l’a écrite avec Adrian Gurvitz, son producteur, et Brandon Colbein, qui est lui même un auteur-compositeur. C’est un hymne qui célèbre les gens, le fait d’être différent, d’aimer qui on veut. C’est vraiment une de ces chansons qui te font te sentir bien et accepté, entendu même. Nous avons demandé à la chanteuse de nous parler un peu du processus de production et voici ce qu’elle nous a dit: “Quand je suis arrivée au studio ce jour-là, Brandon m’a demandé s’il y avait quelque chose en particulier qui me préoccupait parce que je pense qu’il pouvait voir sur mon visage que je ne me sentais pas très bien.  Et mes amis me jugeaient par rapport à ma sexualité et à quel point je parlais ouvertement de ce sujet”. Se sentant jugée à la fois par ses amis homesexuels et hétérosexuels, Layke, en tant que bisexuelle/pansexuelle, ne se sentait appartenir nul part et c’est de là qu’est venue l’inspiration pour Bad Things. Nous souhaitions savoir si, en grandissant, Layke a eu une chanson particulière qui la réconfortait, de la même façon que Bad Things puisse réconforter des gens aujourd’hui, et il se trouve que l’artiste est une très grande fan de Queen. Le chanteur du groupe, Freddie Mercury, s’est d’ailleurs battu pour la même cause il y a quelques décennies. “Ma chanson préférée de tous les temps de Queen est ‘Under Pressure’ qui est un duo avec David Bowie. Les mots, la mélodie, la musique, tout de cette chanson est littéralement parfait pour moi.”

 

 

La musique a donc toujours été un peu présente dans l’esprit de Juliette, mais c’est dans la deuxième moitié de ses années lycée qu’elle a réalisé que son amour pour la musique s’était transformé en une possibilité de carrière: “J’avais commencé à transformer mes poèmes en chansons parce que j’étais toujours en train d’écrire et tout a commencé à avoir du sens.” La chanteuse à en devenir commença à planifier son déménagement à Los Angeles afin de poursuivre ses rêves.

La musique est une grande partie de la vie de Layke mais son activisme l’est aussi, elle considère en fait qu’ils vont l’un avec l’autre. “Je pense que quand tu as une plateforme, en particulier si tu es privilégiée (personne blanche), tu te dois d’utiliser cette plateforme afin d’améliorer le monde du mieux que tu le peux.  La chanteuse utilise sa plateforme et son art pour faire la différence: “C’est extrêmement important…d’être solidaire, d’élever les gens qui en ont besoin. Sinon, quel est l’intérêt.” Cela explique pourquoi, si elle pouvait être reconnue pour une chose, elle choisirait son coeur. « Je ressens et aime en grand et immensément. Et je ne le cache pas, je mets tout ça dans ma musique.” nous dit-elle.

 

 

Certains d’entre vous ont peut-être découvert la chanteuse quand la chanson Happier avec Snoop Dogg est sortie. La chanteuse partage avec nous ses artistes préférés du moment et ceux avec lesquels elle aimerait travailler à l’avenir. En première position, il y a Garbage à cause de son amour pour Shirley Manson, en seconde position est la talentueuse FKA Twigs, suivie de Diana Gordon.

Pour terminer, mais tout aussi important, nous avons demandé à Layke à quoi l’on pouvait s’attendre concernant son dernier projet, “Frequency”, et sa réponse ne nous a donné qu’encore plus hâte! « Frequency vous emmène définitivement quelque part. Je voulais que les gens ressentent vraiment les choses profondément. Je voulais que cette musique les affecte et leur donne envie de se lever et de danser et aussi de faire en sorte d’améliorer le monde. Je voulais qu’ils soient émus et qu’ils aient envie de parler de ce qu’il se passe après avoir entendu cet EP.” Eh bien, nous sommes excités pour cette aventure!

Vous pouvez retrouver Layke sur Instagram et découvrir sa chanson Bad Things juste en dessous!

 


Article traduit par Moïra Lilly..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :