Une soirée intime aux côtés de SASHA SLOAN

Sasha Sloan écrit des chanson « que l’on écoute tard le soir, quand rien ne va et que l’on est seul – qui nous permettrons peut-être de nous sentir mieux »

07 Mai 2019, Londres. « J’espère que vous êtes prêts à être triste! », lance une timide Sasha Sloan alors qu’elle s’apprête à monter sur la scène du fameux Dingwalls, dans le vieux quartier de Camden Town. Le concert débute avec une version live de l’une de ses chansons les plus personnelles, « The Only« . Le titre met en relief ce sentiment de solitude que l’on peut ressentir en grandissant, en étant incompris, tout en cherchant désespérément quelqu’un à qui parler.

Le titre se termine et la talentueuse auteure-compositrice prend quelques secondes pour remercier le public d’assister à son tout premier concert au Royaume-Uni, avant d’enchainer sur les morceaux qui ont fait de Sasha Sloan le phénomène 2.0 qu’elle est désormais. De ses premiers hits Ready Yet, Runaway et Normal, tous tirés de son premier EP « sad girl » (sorti en 2018 sous RCA Records, Sony Music), jusqu’à son dernier projet, l’EP de 6 titres « Loser » (RCA Records, Sony Music, tous deux produits par King Henry), incluant notamment Faking It, Version of Me ou encore Older, son dernier single. La jeune Californienne interpretera même une version acoustique de sa collaboration avec le DJ norvégien Kygo sur la chanson « This Town », une ballade touchante relatant du fait qu’il est devenu commun de « voir tous vos amis se poser, construire une famille, alors que vous essayez encore de vous trouver vous-même ».

It’s comforting to know, I can’t be the only one who’s lonely tonight

(The Only, « Loser » EP)

Ce besoin d’être entendu, sans sembler réussir à se démarquer et donc finir par se refermer sur soi-même, c’est ce qui rend Sasha Sloan si relatable et c’est ce que la jeune chanteuse souhaite peindre à travers son art. Car Sasha Sloan c’est un peu la personne que l’on est lorsque l’on est chez soit, seul, un mercredi soir pluvieux; triste mais plein d’espoir.

 In the end, « you’ll feel right at home hanging out with Sasha Sloan ».

 

« Loser » (RCA Records, Sony Music Entertainment)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :